Nikon D5 & D500

logo nikonIl y a quelques jours, Nikon annonçait le lancement prochain (mi-mars)  de deux nouveaux boitiers pro/expert, le D5 et le D500.

Le D5, navire amiral, fleuron de la marque au liseret doré, n’était qu’un secret de polichinelle, tant les fuites plus ou moins contrôlées, étaient présentes sur le net depuis plusieurs mois. Mais là où Nikon a surpris tout le monde, tant le secret avait été bien gardé, c’est concernant le lancement du D500. Le tout nouveau boitier expert/pro au format DX.

A tel point que le D5 en passe presque inaperçu !!!

Le D500 vient remplacer… enfin… la gamme D300, vieillissante. Lancé en 2007, et revisitée en 2009 avec sa déclinaison D300s, cette gamme expert/pro au format DX attendait son remplaçant. Les aficionados de la marque jaune louaient le grand concepteur pour la mise sur le marché d’un remplaçant, fantasmant sur les performances techniques d’un éventuel D400. Nikon, contre toutes attentes, saute un tour et passe direct à la case D500, un APN bodybuildé au format DX. Un mini D5 à en croire les données techniques fournis par Nikon.Nikon D500

Nikon prend l’option de ne pas continuer la guerre au Mpx en dotant sont nouveau boitier d’un « petit » 21 Mpx, ce qui me semble une très bonne nouvelle, et profite de l’occasion pour doter, enfin, le boitier d’un écran arrière orientable, de connexions Wi-Fi et Bluetooth LT.

A cela s’ajoute une sensibilité ISO accrue de 100 à 51 200, extensible à 50 iso et jusqu’à 1 640 000 ISO. A ce stade de sensibilité, il est fort à parier que l’on aura de la purée, mais si Nikon maitrise le million en plage étendue, on peux s’attendre à du très bon dans les hauts ISO conventionnels.

Autre bonne nouvelle, l’intégration de la vidéo au format 4k à 30 i/s, avec une durée d’enregistrement de 20mn, et du 60 i/s en Full HD. Le tout complété d’un menu vidéo beaucoup plus complet que sur les autres produits de la marque .

Et enfin, pour terminer ce bref tour du propriétaire, Nikon a doté le D500 d’un buffer monstrueux, affichant la capacité de shooter 200 images au format RAW.

Inutile de faire la liste exhaustive de ses performances, le net en regorge depuis quelques jours.

A n’en pas douter, le D500, tout comme le D200 et le D3 en leurs temps, va faire date et marquer une évolution majeur dans le monde de la photographie.

Je suis impatient de le prendre en main, et accessoirement de m’alléger de 2300€, prix annoncé pour son lancement. L’attente commence, mi-mars c’est loin, d’autant plus loin que 2016 est une année bissextile !

Rendez-vous fin mars pour le traditionnel « unboxing » du D500.

Continue Reading